Papillons

Des papillons exotiques en Alsace

  • 14 novembre 2016

Il y a quelques années, alors en villégiature en Alsace, j’ai eu l’occasion de découvrir le petit village de Hunawihr. Situé sur la route des vins, entre deux des sites les plus touristiques des Vosges, Riquewihr et Ribeauvillé. J’y ai découvert le “Jardin des papillons exotiques vivants”. Il s’agit d’une serre climatisée ou vous pouvez vous promener parmi des centaines de papillons exotiques de toutes tailles aux couleurs chatoyantes évoluant en semi-liberté au milieu d’une flore tropicale luxuriante.

Il était important de reconstituer un milieu biologique favorable et homogène pouvant abriter ces insectes. Vous vous immergez dès lors dans un véritable microclimat tropical sous une température constante de 25 à 30 °C et une humidité ambiante de 80 à 90 %. Vous découvrez là des plantes des pays chauds abritant les hôtes de ces lieux. Mais le plus surprenant une fois passée la porte d’entrée, ce sont ces nuées de splendides papillons qui volent en toute liberté autour des visiteurs. Il arrive même quelques fois qu’ils se posent l’un sur votre bras, l’autre sur votre tête…

Le climat homogène qui règne dans toute la zone comprise entre le Tropique du Cancer et le Tropique du Capricorne est donc reproduit au sein de cette serre. Celle-ci peut dès lors accueillir des lépidoptères des trois continents situés dans cette zone intertropicale. Ils sont originaires d’Amérique Centrale (Mexique, Costa Rica, Honduras, Guyane…), d’Afrique sub-saharienne (Kenya, Zaïre, Cameroun…) et d’Asie du sud-est (Thaïlande, Philippines, Bornéo…).

Heureusement, je ne me sépare jamais de mon appareil photo. J’ai donc passé deux longues après-midi dans la chaleur humide et parfois accablante  de cet endroit. La plupart de ces photos ont été prises à l’aide d’un boîtier Canon EOS 1D Mark III muni d’un objectif Sigma 180 mm Macro, ainsi que d’un flash d’appoint. Les prises de vues à main levée ont été réalisées à une vitesse toujours assez élevée afin d’éviter tout flou de bouger (règle de la vitesse au moins égale à l’inverse de la focale : 180 mm de focale signifiant une vitesse pas inférieure à 1/180). J’ai aussi utilisé un diaphragme relativement ouvert (au pire f/8.0) pour flouté au maximum les arrière-plans plutôt chargés de cet environnement.

Voici quelques uns des papillons que vous pourrez admirer dans ce jardin exotique si le cœur vous en dit.

Vous pouvez sélectivement cliquer une miniature pour voir la photo en grand format. Fermez la grande image pour revenir à la galerie et choisir une autre photo. Vous pouvez aussi cliquer sur la première miniature et accéder à son image grand format. En sélectionnant alors les flèches avant et arrière sur les bords droit ou gauche de la photo, vous parcourrez la galerie en grand format.